Concept

Cap sur l'histoire de La Réunion !

Créer à l'initiative des Établissements Isautier et réalisée avec la collaboration des deux autres distilleries de l'île de La Réunion, Savanna et Rivière du Mât, la Saga du Rhum ouvre ses portes au public en 2008. Installée au cœur de la plus ancienne distillerie familiale de l’île, toujours en activité aujourd’hui, la Saga du Rhum est située à Saint-Pierre de La Réunion, aux Portes du volcan et du Sud sauvage.

Unique musée dédié aux rhums de l’île de La Réunion, son parcours de visite vous transporte dans une aventure historique, culturelle et sensorielle mêlant l’histoire d’une île à celle de ses habitants et à cette production traditionnelle.

Une histoire pluri-centenaire !

C’est au cœur de cette unité de production de rhum toujours fumante qu’est implanté l’unique musée dédié au rhum réunionnais. Le parcours de la Saga du rhum vous entraine au cœur de la plus petite distillerie de l’île, de dimension familiale, créée en 1845 et toujours en activité : la distillerie Isautier.

Durant la campagne sucrière, d’août à décembre, la distillerie est particulièrement en effervescence et met vos sens en éveil : la mélasse fraîchement débarquée des usines sent la réglisse, l’eau ruisselle sur les cuves chaudes de fermentation, les vapeurs d’alcool s’échappent des colonnes à distiller… une invitation à vivre et à ressentir l’effort de ces hommes qui ont fait et qui font le rhum.

Le reste de l’année, la distillation à l’ancienne, dans l’alambic, de fruits macérés dans le rhum permet d’obtenir des concentrés de saveurs (alcoolats), utilisés pour aromatiser les punchs et rhums arrangés, autres spécialités de la famille.

Le moulin à cannes, une pièce exceptionnelle...

Trait d’union entre la canne et le rhum, le moulin constitue la pièce maîtresse du musée. Installé à l’origine au cœur de la distillerie de la Jamaïque à Saint-Denis, cet authentique moulin à broyer la canne à sucre date des années 1940. Il trouve sa place au sein de la distillerie Isautier à la fin des années 1960 et sera en activité jusqu’à la fin des années 1980. Un film d’archives datant de 1987 illustre son fonctionnement.

Véritable patchwork, ce moulin est un assemblage de pièces de différents constructeurs et de différentes époques (fin du XVe - milieu XXe). Il illustre parfaitement la notion de « génie créole » caractéristique des régions insulaires. En effet, les longs délais d’acheminements de matériaux depuis la Métropole contraignent les entrepreneurs à être ingénieux en s’accommodant des ressources disponibles pour pérenniser leur activité.

L’utilisation du moulin, bien qu’épisodique, permet à la distillerie Isautier d’être indépendante des sucreries pour son approvisionnement en jus de canne. Á l’arrêt depuis la fin des années 1980, cet ensemble technique remarquable, conservé in situ, est unique sur l’île.